Les Sessions de mobilisation ont mis l’accent sur l'importance du commerce intra-africain dans la période préparatoire à la Foire commerciale continentale | Foire commerciale intra-africaine

IATF

Partners

Les Sessions de mobilisation ont mis l’accent sur l'importance du commerce intra-africain dans la période préparatoire à la Foire commerciale continentale

Le Caire, 23 juillet 2018 : - Dans un effort pour souligner l’importance de la Foire commerciale dans le développement économique de l’Afrique et pour stimuler la participation à la Foire commerciale intra-africaine (IATF) qui se tiendra au Caire, en décembre, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) organise des sessions de mobilisation avec les parties prenantes dans les principales villes du continent.

Les sessions de mobilisation comportant des tables-rondes et des exposés sur les questions liées à la Foire commerciale intra-africaine ont été motivées par la nécessité croissante de reconnaître l’importance du commerce intra-africain, notamment dans le cadre de la signature récente de l’accord créant la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) par 44 pays africains. L’accord portant création de l’AfCFTA vise à créer un marché continental unique des biens et services, avec la libre circulation des entreprises, des personnes et des investissements, jetant ainsi les bases de l'accélération et de la création d’une union douanière continentale.

La première session de mobilisation organisée au Caire, en mai, a été l’occasion de lancer officiellement l’IATF qui doit se tenir du 11 au 17 décembre 2018.

Intervenant lors de la présentation officielle, le Dr. Benedict Oramah, président d’Afreximbank a affirmé “L’IATF, la toute première foire du genre à être organisée, fournira une plateforme pour l'échange d’informations sur les marchés, le dialogue et les réunions entre entreprises. Elle permettra également aux négociants de conclure des affaires et d’obtenir des informations sur les opportunités d’investissement.”

Lors de la deuxième session de mobilisation qui s’est tenue à Johannesburg, en Afrique du Sud, en juin, Afreximbank et l’Export Credit Insurance Corporation of South Africa SOC ont annoncé le lancement du Programme de promotion du commerce et de l’investissement Afrique du Sud-Afrique, un Programme de financement d’1 milliard de dollars visant à favoriser et augmenter le volume des échanges commerciaux entre l’Afrique du Sud et le reste de l’Afrique.   

Dr. Oramah a dit aux invités que “L’initiative conjointe contribuera à aider les entreprises par des projets de renforcement des capacités et d’informations sur le marché et aidera les petits et moyens entrepreneurs à rejoindre les chaînes d’approvisionnement régionaux.”

La troisième session de mobilisation qui s’est tenue au Nigeria,  en juillet a eu pour point saillant une table-ronde, intitulée “Stratégie pour approfondir les échanges commerciaux entre le Nigeria et l’Afrique”, pendant laquelle le Dr. Oramah a dit que le secteur privé avait un rôle crucial à jouer dans le succès de l'intégration régionale d l’Afrique.

Le Vice-président du Nigeria, Prof. Yemi Osinbajo, qui était l’invité spécial de l'évènement a promis que le Nigeria participerait effectivement à l’IATF et dit que le pays profiterait de l’occasion pour exposer ses débouchés commerciaux et opportunités d’investissement.

D’autres sessions de mobilisations sont prévues à Nairobi et à Abidjan en septembre.

 L’IATF devrait réunir plus de 1000 exposants à l’Egypt International Exhibition Centre, au Caire, pour une Foire de 7 jours qui qui offrira une plateforme pour les échanges d’informations commerciales, sur les investissements et les marchés. Elle est une occasion pour les acheteurs, les vendeurs, les investisseurs et les pays de se rencontrer, de discuter et de conclure des affaires. Cela permettra également aux exposants de présenter leurs biens et services et d’échanger entre entreprises. Plusieurs observateurs estiment que la Foire commerciales s’inscrit dans les objectifs de l’AfCFTA.